01. novembre 2018 - 0:00 jusqu'à 3:00

Pétition NON aux fourrières qui tuent en France, France, jeudi, 01. novembre 2018

SVP SIGNEZ LA PETITION:

Après 2 ans de travail, l’association Nos Amis les Animaux en Vendée a publié des statistiques mesurant et comparant la prise en charge des animaux errants sur 90% des communes de Vendée.*

Ces chiffres montrent que plus de 100 communes ont recours à une société de fourrière privée. Or, cette société affiche un taux très élevé d’euthanasies et de mortalité pour les chats.

Comme pour confirmer ces statistiques, récemment, 8 chatons ont été vus par un vétérinaire qui a constaté leur bon état de santé général, avant d’entrer dans ladite fourrière. A leur sortie, 8 jours ouvrés après, 5 étaient morts. Les 3 restants ont été présentés à un vétérinaire qui a constaté leur état squelettique et de sous nutrition.

Alors que les annexes de l’arrêté du 3 avril 2014, s’appliquant aux fourrières, prescrivent que les animaux doivent recevoir une nourriture saine et adaptée à leurs besoins physiologiques, et faire l’objet de soins quotidiens attentifs, les signataires de cette pétition ne veulent plus que leurs impôts servent à payer les factures de sociétés de fourrière où les animaux sont négligés et euthanasiés.

Dès lors, nous demandons la création d’une commission intercommunale ayant pour mission de travailler à l’amélioration de la prise en charge des animaux errants. Cette commission envisagera notamment, en concertation avec les associations départementales de protection animale, l’organisation d’un service de fourrière intercommunal exerçant ses prérogatives sur l’ensemble du département.

Sa gestion sous forme d’un syndicat intercommunal permettrait d’optimiser ce service sans peser trop lourd sur les communes. De plus, la mutualisation des coûts et l’absence de recherche de profits permettraient à chaque commune de dégager des fonds afin de soutenir les refuges présents sur son territoire par l’octroi de subventions, et de développer les opérations de trappage et de remise sur site des chats errants.

Aujourd’hui, les coûts des fourrières privées, qui n’assurent pas la mission de mise à l’adoption des animaux trouvés, captent quasiment la totalité des fonds publics, de telle sorte que le nombre d’associations capables de mettre à l’adoption des animaux diminue dangereusement.

*

jeudi, 01. novembre 2018, France, Pétition NON aux fourrières qui tuent en France

Trouver des événements les plus intéressants
Obtenez des conseils d'événements en fonction de vos goûts Facebook. Obtenez-le maintenant!Montrez-moi les événements appropriés pour moiPas maintenant